Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:47

dak-art-2010.gif

 11500-532-500.jpg 

 

 

 

La Biennale de l’art africain contemporain est un événement artistique qui a lieu tous les 2 ans et met à l’honneur les talents de différents artistes tout en valorisant différents sites de la ville de Dakar.

 

 

 

Dakart08_WEB02.jpg

Cette exposition internationale d’après l’article 7, extrait du règlement Général de la Biennale de l’Art Africain Contemporain « est ouverte en priorité aux artistes africains.

Une présence des artistes de la diaspora africaine est aussi prévue.

 

La 20ème année de la biennale, dont le thème est: "Rétrospective-Perspectives".

 Vingt-huit artistes  seront présents - 18 hommes et 10 femmes - de 16 pays africains ont été sélectionnés pour prendre part à l'exposition internationale de la 9ème édition de la Biennale de l'art africain contemporain (Dak'Art)

Les artistes sélectionnés par le jury international sont :

-        les Sud-africains Hasan et Husain Essop, Claire Gavronsky et Rose Shakinosky, Daniel Halter, Svea Josephy, Nadipha Mntambo et Cameron Platter,

-        l'Algérienne Dalida Leila Dalleas,

-       le Burundais Serge Alain Nitegeka,

-        le Camerounais Patrick Gael Wokmeni

-        les Ivoiriens Armand Boua et Roger Yapi.

-       Huda Lutfi (Egypte),

-       Mulugeta Gebrekidan (Ethiopie),

-       Nirveda Alleck (Ile Maurice),

-        Peterson Kamwathi Waweru (Kenya)

-        Amalia Ramanankirahina (Madagascar)

-       Fatiha Alzemmouri et Nabil El Makhloufi  du Maroc,

-         Nduwhite Ndubuisi Ahanonu, Ikechukwu Francis Okoronkwo et Oswald Uruakpa  du Nigeria

-        Moridja Kitenge Banza de la République démocratique du Congo.

-       Les  Sénégalais Barkinado Bocoum et Papa Amadou Khoudia Tounkara alias "Grand-Père",

-        Mouna Jemal Siala de la Tunisie

-       Mwamba Mulangala de la Zambie.

En plus de ces artistes, d'autres, issus de divers continent, dont un Japonais, prendront part à cette édition dont les manifestations se dérouleront sur 165 sites disséminés dans la capitale sénégalaise, a déclaré le président du Comité d'orientation de la Biennale, Gérard Sénac.

 

 

Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans ARTICLES
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 14:32

 

 

 

 

 

 

trav.jpg

 

 

 

Repost 0
MARILOU GINGIMBRE
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 12:21

 

 

300px-JosephNdiaye.jpg

D'origine goréenne, Boubacar Joseph Ndiaye est né le 15 octobre 1922 à Rufisque (Sénégal) Décédé le 06 Février 2009.

 

- Compositeur typographe.

 

- Etudes primaires à Gorée et à l'Ecole professionnelle Pinet-Laprade de Dakar.

 

- Appelé sous les drapeaux (Armée française) en 1943 il a participé à la libération de la France avec la première armée française.

 

- Sous-officier parachutiste, a servi en Extrême-Orient, à la lère 1/2 Brigade de Commandos parachutistes coloniaux.

 

 - Ancien combattant 1939-45 et Croix de Guerre, Officier de l'Ordre national du Lion, Chevalier de l'Ordre nation du Mérite, Chevalier de l'Ordre du Mérite sénégalais.



 

 

  amatoulaye-vip-blog-com-296251ile de goree senegal

 

CONSERVATEUR DE LA MAISON DES ESCLAVES DE GOREE

 

 


















 

 - L'actuelle "Maison des Esclaves" fut construite vers 1780 dans la rue Saint-Germain par Nicolas Pépin, frère de la signare Anne Pépin, elle-même maîtresse du Chevalier de Boufflers.

 - Cette bâtisse aurait été la dernière esclaverie en date à Gorée.

 

 -Les premières remontent à 1536, construites par les Portugais, premiers Européens à fouler le sol de l'île en 1444.


" La traite des Noirs fut un des plus grands génocides que l'humanité ait jamais connus. Pendant trois siècles et sans répit ils furent chassés, traqués, arrachés à leur sol natal sous la torture et l'humiliation. Ce transport brutal et massif de millions de Noirs permit à la quasi-totalité du Nouveau Monde de construire ses réalités politiques, économiques et sociales. On prenait en effet les plus jeunes, les plus robustes et les plus forts ; séparant mères et enfants, bouleversant l'équilibre démographique. Voila comment s'explique le long retard que l'Afrique a pris sur la voie du développement."

   

















O TEMPS, SUSPENDS TON VOL !...

 

 








 

 


VUES DE L'ILE

   

De la chaloupe...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

MONUMENT...

 

 

 

 

 

   L'ESCLAVAGE RACONTE A NOS ENFANTS

 



Date de publication : 04/05/2006

 

Edition : Michel LAFON

Collection : Parenthèse

Nombre de pages : 124 pages





AFFICHE DU FILM...




AVEC YOUSSOU NDOUR...

 

 

 

 

allahou.jpg

 

4wiv3c8x.jpg

 

REPOSE EN PAIX MAME JOE....

QUE LA TERRE DE CAMBERENE TE SOIT LEGERE !...

Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans HOMMAGE
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 18:57

 

 

 

Pour en savoir plus sur l'écrivain Boris Diop, consulter les articles qui lui sont consacrés sur le blog... Bonne lecture...

 

 babacar01_250.jpg

"Une littérature de transition"

LE MONDE DES LIVRES | 15.04.10 |


L'écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop, qui veut "saisir toute l'ambiguïté culturelle", s'explique sur son choix d'avoir délaissé le français pour le wolof le temps d'un livre.

Pourquoi avoir écrit Les Petits de la guenon en wolof ? A 57 ans, c'était la première fois que vous n'écriviez pas en français... 

Boubacar Boris Diop : J'ai toujours eu envie d'écrire en wolof parce que je pense que nos langues devraient avoir leur chance. Comme l'a écrit Coetzee, "les Russes écrivent pour les Russes, les Français pour les Français, les Africains pour les étrangers". Or le wolof est parlé par des millions de gens, essentiellement au Sénégal, mais aussi en Gambie, et à travers la diaspora. Mais ceux qui aimeraient lire dans nos langues ne sont pas assez fortunés, alors que la plupart de nos intellectuels, qui ont les moyens d'acheter des livres, continuent de mépriser leurs langues maternelles ! A peine 20 % des ouvrages africains en français atteignent ainsi le marché du continent... Mais nous devons mener le combat comme Sisyphe !

 

DOOMI-GOLO.jpg

 

Y a-t-il eu un facteur décisif dans votre décision de changer de langue ? 

Je dirais, en bonne partie, le génocide rwandais. La haine de soi était à l'oeuvre, certes, mais la vieille culture coloniale y a été pour quelque chose. Et la France a joué un rôle indéniable, quasi-spectaculaire, du côté des génocidaires. Face à cette débâcle, le chic littéraire n'était plus possible. Car, au coeur du génocide, il y avait la question de la langue, la passion francophone. Le gouvernement français a collaboré avec les génocidaires, car - politiquement et culturellement - il s'est senti très menacé par le tropisme anglo-saxon du Front patriotique rwandais (FPR). Suite à cela, j'ai éprouvé une répulsion face à toute forme de domination culturelle et l'envie d'écrire en wolof est remontée en moi. Alors je me suis jeté à l'eau, comme on dit.

Avez-vous eu des moments d'hésitation ? 

Oui, bien sûr, j'ai eu des grands moments de doute, car ma formation d'écrivain est en français. C'est mon septième roman, mais j'ai dû l'écrire avec la mentalité d'un débutant, sans la maîtrise que confère l'expérience. Et c'était très pénible au début, ce passage en tant que romancier vers un autre univers linguistique, d'autres textures et couleurs. Mais, peu à peu, ma plume s'est installée dans cette langue mienne. Et je dois dire que, en fin de compte, c'est sans doute, de tous mes livres, celui que j'ai écrit avec le plus d'aisance. Des voix intérieures se sont élevées autour de moi, des voix de femmes surtout.

Pourquoi de femmes ? 

Les femmes dans mon pays vont moins à l'école, elles sont donc moins francophones, et elles parlent le wolof de façon magnifique. Mon père, par exemple, parlait beaucoup en français, et il en était très fier. Ma mère, elle, ne parlait qu'en wolof. De mon temps, le wolof n'était pas même enseigné à l'école ! Donc, en écrivant, je me suis mis à remonter le fil du temps, de ma généalogie intime, mais, simultanément, j'avançais dans le temps historique, littéraire.

Qu'est-ce qui vous a décidé à le traduire en français ? 

J'avais décidé en 2003 qu'il n'y aurait pas de traduction pendant plusieurs années. Je voulais que le roman se démène, qu'il affirme sa personnalité propre. Parce que, c'était franchement bizarre, dès que j'avais fini la version en wolof, tout le monde s'était mis à me demander quand je le publierais en français, "dans une vraie langue" quoi ! Mais ce n'est qu'en 2006, lorsque Toni Morrison m'a invité à lire un passage de Murambi au Louvre, que j'ai traduit également un passage de Doomi Golo. Alors j'ai été convaincu que le moment était venu.

Continuerez-vous d'écrire en français ? 

Oui, je n'ai jamais eu l'intention d'arrêter. Mais je voudrais saisir toute l'ambiguïté culturelle. Je conçois la littérature écrite dans les langues européennes par des Africains comme une littérature de transition. Certains Africains prennent une position plus radicale et rejettent entièrement la littérature "afro-européenne" comme non africaine. D'autres pensent que le français est un acquis de l'histoire, mais qu'il n'est en rien "notre ultime destin". D'autres encore pensent qu'il faut "mixer" les langues, créer un créole, mais, bon, là je crois qu'ils courent le risque d'écrire un français "bamboula". Il s'agit surtout de comprendre que chacun de ces choix porte en soi une responsabilité historique, morale et littéraire. Personnellement, je n'ai rien contre le français, mais je déteste le folklore, "le français de nos amis d'Afrique", avec l'horizon d'attente que cela suppose.

Certains de vos romans sont-ils particulièrement appréciés en Afrique ? 

Oui. Murambi, sur le Rwanda, est déjà lu dans les écoles, et Le Temps de Tamango est lu à l'université. J'ai par ailleurs constaté une certaine efflorescence sur notre continent de textes en langues africaines, grâce notamment à quelques vaillants éditeurs indépendants... Que Dieu les préserve !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans INTERVIEW
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 13:26

 

 

 Cinquantenaire Ind Afrique0

  Les Indépendances...

 

 

1877115-2567939.jpg

 

                                  Joyeux anniversaire !

 

 

XVème  siècle        Les Navigateurs  Portugais  explorent  l'embouchure du fleuve Sénégal.

 

XVIIème siècle       Début du commerce triangulaire

  commerce triangulaire

Commerce triangulaire

 

-          1617 Les Hollandais construisent deux forts à Gorée

  

amatoulaye-vip-blog-com-296251ile de goree senegal

L'Ile de Gorée

  

XVIIIème  / XIX ème siècle      

-           1758 / 1817   La France et l'Angleterre se disputent les possessions sur la côte sénégalaise. Les Britanniques gardent le contrôle de la Gambie, territoire enclavé dans Le Sénégal

 

-           1864 / 1865   Le général Faidherbe, Gouverneur de la Colonie entame l'expansion française vers l'Intérieur du continent et développe la culture de l'arachide.

 

  stlouis general faidherbe

          Faidherbe

 

 

-          1857       Fondation de la Ville de Dakar

 

-          1872       Saint Louis, Dakar, Gorée (et Rufisque en 1880) reçoivent le Statut de communes de plein exercice qui accorde la citoyenneté française à leurs habitants, qui sont, à ce titre, représentés à l'Assemblée nationale.

 

 

-          1879 / 1890   Achevement de la Conquête anglaise à l'exception de la Casamance.

 

-          1895      Un gouvernement général de l'A O.F.. est constitué.    

 aof.jpg

Carte de l'A.O.F.

 

     

-          1914     Les communes Quatre: Saint-Louis, Dakar, Gorée et Rufisque élisent Blaise Diagne le premier Député Africain à l'Assemblée nationale française. Il jouera un rôle actif dans Le mouvement des «tirailleurs sénégalais» qui participeront à la première guerre Mondiale.

 

 

blaise diagne

     Blaise Diagne

 

 

-          1946     Les Deux Députés du Sénégal: Léopold Sédar Senghor (1906 / 2001) et Amadou Lamine Guèye participent activement à la création de « l'Union Française". La Constitution de 1946 révise le statut des colonies. La Loi dite «Lamine Guèye» stipule que  tous les ressortissant des quatre communes ont  la Qualité de citoyen.

 

 

 

lamine gueye

        Amadou Lamine Guèye

 

 

 

-          1948   Léopold Sédar Senghor fonde le Bloc démocratique sénégalais.

 

senghor

       Léopold Sédar Senghor 

 

 

 

-          1958    Le Sénégal accepte de devenir de République autonome au Sein de la «Communauté française» qui succède «à l'Union Française" dans le cadre de la Cinquième République

  

-          1959 / 1960   Création Avec le Mali de l'éphémère Fédération du Mali qui Accéde à l'Indépendance en juin 1960 mais éclate en août. Léopold Sédar Senghor est Président de la République.

 

Les paroles de l'hymne national du sénégal: Pincez tous vos koras, frappez les balafons
Cet hymne a été écrit par Léopold Sédar Senghor, ancien président du pays. La musique est de Herbert Pepper

Pincez tous vos koras, frappez les balafons.
Le lion a rugi.
Le dompteur de la brousse
D'un bond s'est élancé,
Dissipant les ténèbres.
Soleil sur nos terreurs, soleil sur notre espoir.
Debout, frères, voici l'Afrique rassemblée

Refrain :
Fibres de mon cœur vert.
Épaule contre épaule, mes plus que frères,
O Sénégalais, debout !
Unissons la mer et les sources, unissons la steppe et la forêt !
Salut Afrique mère, salut Afrique mère.

Sénégal toi le fils de l'écume du lion,
Toi surgi de la nuit au galop des chevaux,
Rend-nous, oh ! rends-nous l'honneur de nos ancêtres,
Splendides comme ébène et forts comme le muscle
Nous disons droits - l'épée n'a pas une bavure.

(Refrain)

Sénégal, nous faisons nôtre ton grand dessein :
Rassembler les poussins à l'abri des milans
Pour en faire, de l'est à l'ouest, du nord au sud,
Dressé, un même peuple, un peuple sans couture
Mais un peuple tourné vers tous les vents du monde.

(Refrain)

Sénégal, comme toi, comme tous nos héros,
Nous serons durs sans haine et des deux bras ouverts.
L'épée, nous la mettrons dans la paix du fourreau,
Car le travail sera notre arme et la parole.
Le Bantou est un frère, et l'Arabe et le Blanc.

(Refrain)

Mais que si l'ennemi incendie nos frontières
Nous serons tous dressés et les armes au poing :
Un peuple dans sa foi défiant tous les malheurs,
Les jeunes et les vieux, les hommes et les femmes.
La mort, oui! Nous disons la mort, mais pas la honte.

(Refrain)

 

embleme_senegal.gif

 

                     Emblème du Sénégal

 

 

-          1962   Tentative de coup d'Etat du Premier Ministre Mamadou Dia. Arrêté, il libéré en 1974.

 

le-20grand-20maodo.jpg

                             Mamadou Dia

 

 

-          1963    Un référendum constitutionnel Renforce le Caractère présidentiel du régime. Le parti du Président, l'Union Progressiste Sénégalaise (UPS) est  Parti unique.

 

-          1976   Instauration d'une alliance tripartite avec le Parti socialiste (PS), le Parti démocratique sénégalais (PDS) et le Parti Africain de l'Indépendance (PAI  d'obédience marxiste)

 

majmouth-diop_1.jpg

                  Majmout Diop

 

 

-          1981     Abdou Diouf succède à Léopold Sédar Senghor. Légalisation du Rassemblement démocratique national (RND) de Cheikh Anta Diop et du Mouvement Démocratique et Populaire de Mamadou Dia

AbdouDiouf.jpg

                             Abdou Diouf

 

CheikhAntaDiop.gif

                            Cheikh Anta Diop 

 

 

 

-          1982   Création du Mouvement mouvement séparatiste en Casamance, province enclavée entre la Gambie et la Guinée-Bissau: le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC)

 

 

-          1988   Réélection d'Abdou Diouf face à Abdoulaye Wade. L'opposition conteste le Résultat.

 

-          1989   Incidents frontaliers avec la Mauritanie qui dégénèrent et provoquent des affrontements entre les deux pays et fait plusieurs dizaines de vistimes.

 

 

-          1999   Signature d'accord de Cessez-le-feu en Casamance.

 

-          2000   Abdoulaye Wade remporte l'élection présidentielle mettant fin à quarante ans de Règne du Parti Socialiste.

 abdoulaye-wade.jpg

      Abdoulaye Wade

 

  

-          Janvier 2001    Modification de la Constitution par référendum. Le Mandat présidentiel est réduit de sept ans à cinq, le Sénat est supprimé et le nombre de députés réduit.

 

 

-          Mars 2000   Un accord de Paix est  signé entre le Gouvernement sénégalais et l'Abbé Diamacoune Senghor Secrétaire Général du Mouvement des Forces démocratiques de Casamance.

 

leader.jpg

     Abbé Diamacoune Senghor 

 

-          Avril 2000   Elections législatives anticipées. La coalition SOPI (Changement) du Président Wade remporte 89 sur les 120 sièges. Le Parti Socialiste n'en a que 10.

  

-          Septembre 2002    Naufrage du bateau «Le Joola» qui effectuait la liaison Ziguinchor / Dakar. Il transportait plus de 1 800 personnes alors que la Capacité bateau était Théoriquement de 550 Passagers. On compte 64 Survivants dont une femme seule.

le_joola.jpg

                   Le Bateau " Le Joola"

 

-          Avril 2004    Rupture d'Abdoulaye Wade Seck Idrissa PREMIER MINISTRE. Ce dernier est inculpé pour  atteinte à la Sûreté de l'Etat et incarcéré en Juillet 2005 puis libéré en Février 2006.

 

Idrissa Seck

                             Idrissa Seck

 

 

-          Décembre 2004          Signature d'accord de l'ONU général de la Paix en Casamance. Abolition de la Peine de Mort.

 

-          Juin 2006     Signature d'accord de l'ONU Avec l'Espagne prévoyant le repatriation Passagers clandestinsà destination des Canaries . Depuis le débuts  de l'Année, plus de 10 000 émigrants Africains ont débarqué aux Canaries, venant Principalement du Sénéga mais aussi de Mauritanie et de Gambie. 

  

-          Février 2007    Abdoulaye Wade réélu  avec 55% des voix devant l'ancien Premier Ministre Idrissa Seck 15% et le candidat du Parti socialiste Ousmane Tanor Dieng 13%

 

-       Dakar en chantier...

 

arton1961.jpg

        Autoroute à péage

 

-          Juin 2007      La coalition du président Wade remporte les élections Législatives. Le scrutin est marqué par une faible participation après le boycott des Partis de l'opposition.

 

-              Elections locales, municipales et régionales ... L'opposition arrivent en première position dans la plupart des Régions et remporte la victoire à Dakar.

 

-          Septembre 2009    Pluies torrentielles provoquent des violentes Qui Inondations dans tout le Pays.

 

 

SP_A1710.jpg

                             Fass Mbao ( Banlieue Dakaroise)

 

-          Février 2010   Projet de loi le déclarant l'esclavage le crime le le Contre le «l'Humanité» exposé par le président Wade qui annonce la fermeture des bases Militaires Françaises

 

-          03 Avril 2010.    Inauguration du Monument de la Renaissance Africaine sur fond de critiques acerbes

  

-          04 Avril 2010    Cinquantenaire de la République du Sénégal.

 

  monudakarwade

 

 

 

 

 

 

Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans HOMMAGE
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 16:33



rebati_82419_touareg5.jpg




Mektoub! Oh, c'était écrit Mère!...
Arabesques cabalistiques codés verrouillés
Dans des sabliers hermétiquement enfouis
Inexorable attente sous les pas de l'Homme bleu
Majestueusement juché sur sa monture
Scrutant impassible les constellations celestes


Inch allah, Mère!... C'est son destin!
Il était écrit que ma plume dessinerait le chant
Posté par un vent tanôt si léger si doux
Tantôt nature déchaînée fouettant les dunes
Paysage moutonnant qui se meut se terre
Couvant en son sein mes parchemins dispersés



Touareg.jpg


Mektoub!... Tout ceci était dit Mère!...
Mots tissés dans ta longue chevelure si noire
Contraste sur ta peau couleur caramel et miel
Altérité incarnée tourmentée que j'interpelle
Et dont l'échos se répercute de dunes en dunes
De cris en cris parsemant l'univers sidéré confus


Tout était dit Mère!... Mektoub...
L'épée pourfend la médiocrité reine usurpatrice
Et se déroule l'hymne d'Amour salvateur
Régénération de Mariane qui se recompose
Là sur mon van  cauris dispersés livre ouvert
Je sème à tous vents le chant fleuri effeuillé


Marilou Gingimbre
Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans POESIES
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 16:04





desert_13723_pghd.jpg


Etendue désertique sertie de dunes sablonneuses
Et le ciel là-bas qui étreint l'oasis ornée de palmiers
Paysage cate postale d'où s'elèvent effluves d'oiseaux
Pépiements et trilles baumes sur les plaies béantes du chagrin


Etendue désertique saupoudrée d'un nuage ocre
Et erre éperdu un ange blond, belle enfant aux yeux d'adulte
Ame meurtrie, oisillon tombé du nid, pélerin égaré
Sous le regard pluriel d'une tendresse désemparée

enfant-triste.jpg

Etendue désertique dans les labyrinthes de l'existence
Larmes de l'enfant au détour de tous ses pourquoi
Et la douceur de tes ailes sur son front des soirs d'orages
Front nuageux de matins d'hivers assombris par la tristesse

 

Etendue désertique parsemée d'étoiles scintillantes
Souffle rédempteur apaisant chagrin et larmes
Et se déroulent nos sentiers de vie colliers de perles
Pépites précieuses d'Amour, de Tendresse et d' Espérance



Marilou Gingimbre

A L'ANGE BLOND...

Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans POESIES
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 13:55





Fête de la francophonie, du printemps des Poètes mais aussi hommage à ce grand chanteur qui vient de nous quitter... Beaux textes à lire, dire, faire lire...

dyn008_original_295_421_jpeg_2581086_3dd6ae823aa2dcda37487a.jpg


La montagne        
Paroles et Musique: Jean Ferrat   1964  "Jean Ferrat - Vol.1 (1999)"
 



Ils quittent un à un le pays
Pour s'en aller gagner leur vie
Loin de la terre où ils sont nés
Depuis longtemps ils en rêvaient
De la ville et de ses secrets
Du formica et du ciné
Les vieux ça n'était pas original
Quand ils s'essuyaient machinal
D'un revers de manche les lèvres
Mais ils savaient tous à propos
Tuer la caille ou le perdreau
Et manger la tomme de chèvre

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Avec leurs mains dessus leurs têtes
Ils avaient monté des murettes
Jusqu'au sommet de la colline
Qu'importent les jours les années
Ils avaient tous l'âme bien née
Noueuse comme un pied de vigne
Les vignes elles courent dans la forêt
Le vin ne sera plus tiré
C'était une horrible piquette
Mais il faisait des centenaires
A ne plus que savoir en faire
S'il ne vous tournait pas la tête

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Deux chèvres et puis quelques moutons
Une année bonne et l'autre non
Et sans vacances et sans sorties
Les filles veulent aller au bal
Il n'y a rien de plus normal
Que de vouloir vivre sa vie
Leur vie ils seront flics ou fonctionnaires
De quoi attendre sans s'en faire
Que l'heure de la retraite sonne
Il faut savoir ce que l'on aime
Et rentrer dans son H.L.M.
Manger du poulet aux hormones

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?





FERRAT ET ARAGON

Voici les paroles de "Les yeux d'Elsa" interprétées par Jean Ferrat :

elsa.jpg


Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire

A l'ombre des oiseaux c'est l'océan troublé
Puis le beau temps soudain se lève et tes yeux changent
L'été taille la nue au tablier des anges
Le ciel n'est jamais bleu comme il l'est sur les blés
Les vents chassent en vain les chagrins de l'azur
Tes yeux plus clairs que lui lorsqu'une larme y luit
Tes yeux rendent jaloux le ciel d'après la pluie
Le verre n'est jamais si bleu qu'à sa brisure
Mère des Sept douleurs ô lumière mouillée
Sept glaives ont percé le prisme des couleurs
Le jour est plus poignant qui point entre les pleurs
L'iris troué de noir plus bleu d'être endeuillé

Tes yeux dans le malheur ouvrent la double brèche
Par où se reproduit le miracle des Rois
Lorsque le c?ur battant ils virent tous les trois
Le manteau de Marie accroché dans la crèche

Une bouche suffit au mois de Mai des mots
Pour toutes les chansons et pour tous les hélas
Trop peu d'un firmament pour des millions d'astres
Il leur fallait tes yeux et leurs secrets gémeaux

L'enfant accaparé par les belles images
Ecarquille les siens moins démesurément
Quand tu fais les grands yeux je ne sais si tu mens
On dirait que l'averse ouvre des fleurs sauvages

((...Cachent-ils des éclairs dans cette lavande où
Des insectes défont leurs amours violentes
Je suis pris au filet des étoiles filantes
Comme un marin qui meurt en mer en plein mois d'août

J'ai retiré ce radium de la pechblende
Et j'ai brûlé mes doigts à ce feu défendu
O paradis cent fois retrouvé reperdu
Tes yeux sont mon Pérou ma Golconde mes Indes...))

Il advint qu'un beau soir l'univers se brisa
Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent
Moi je voyais briller au-dessus de la mer
Les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa


Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans POESIES
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 12:02





Dans le cadre de la fête de la francophonie et  du Printemps des Poètes, textes à lire, dire, faire lire...


grand-corps-malade-enfant-de-la-ville.jpg


Allez entrer les enfants et arrêter de vous chamailler,
Avancer dans le calme je sais que vous en êtes capables,
Asseyez tranquillement, chacun sa place, ça y est,
Ecoutez-moi mais ce matin, n'ouvrez pas vos cartables.
On va pas faire de grammaires, de géométries et de conjugaisons.
On parlera pas de compléments d'objet et encore moins de Pythagore.
Ce matin pas de contrôle et personne n'aura raison.
Aujourd'hui aucunes notes et personne aura tort.

Les enfants écoutez-moi, je crois que je ne vais pas bien.
J'ai mal quand je vois le monde et les Hommes me font peur.
Les enfants expliquez-moi, moi je ne comprend plus rien.
Pourquoi tant d'injustice, de souffrance et de malheurs.
Hier soir une fois de trop j'ai allumer la télévision,
Sur les coups de 20H, c'était les informations.
Et tout à coup dans la pièce s'est produit comme une invasion,
De pleurs et de douleurs, c'était pire qu'une agression.
Hier soir l'actualité comptait beaucoup plus de morts,
Que de cheveux sur le crâne de Patrick Poivre d'Arvor.
C'est comme tous les jours un peu partout sur Terre.
Je crois qu'il fait pas bon vivre au Troisième millénaire.

Comme aux pires heures de l'Histoire, les hommes se font la guerre,
Des soldats s'entretuent sans même savoir pourquoi.
S'ils s'étaient mieux connus, ils pourraient être frères.
Mais leur président se sentait les plus forts c'est comme ça.
Et puis il y a toutes ces religions qui prônent chacune l'amour,
Mais qui fabriquent de la haine, des assassins, des terroristes.
Pour telle ou telle croyance, des innocents meurent chaque jour,
Tout ça au nom de Dieu, on sait même pas s'il existe.

Les enfants désolé, on vous laisse l'Humain en sale état,
Il faut que vous le sachiez alors aujourd'hui j'essaie.
Les certitudes des grandes personnes provoquent parfois des dégâts.
En fait l'adulte est un grand enfant qui croit qu'il sait.
J'ai mal au ventre les enfants quand je vois l'argent mis dans les armes.
Dans les fusées, les sous-marins et dans les porte-avions.
Pendant que des peuples entiers manquent d'eau, comme nos yeux
manquent de larmes.
Et voient leur fils et leur filles mourir de malnutrition.

Apparemment la nature elle-même a du mal à se nourrir,
Les homme sont pollués l'air et même pourris la pluie.
Quand tu aura plus d'eau nul part, faudra garder le sourire.
Et même l'odeur des forêts sera tombée dans l'oubli.
Les enfants vous savez ce que c'est des ressources naturelles,
Si vous savez pas c'est pas grave de toute façon y'en a presque plus.
Les mots humain et gaspillage sont des synonymes éternels.
L'écologie à l'école serait pas une matière superflue.

Les enfants désolé on vous laisse la Terre en sale état,
Et bientôt sur notre planète on va se sentir à l'étroit.
Gardez vos doutes, vous seuls pourrez nous sortir de là,
L'enfant est un petit adulte qu'il sait qu'il croit.

Bah alors les enfants vous êtes bien sages tout à coup,
J'ai un peu cassé l'ambiance mais je voulais pas vous faire peur.
Ce que je veux vous faire comprendre c'est que je compte sur vous,
Ne suivez pas notre exemple et promettez moi un monde meilleur.

Allez les enfants c'est déjà l'heure de la récréation,
Allez courir dans la cour, défoulez-vous, profitez-en.
Criez même si vous le voulez vous avez ma permission.
Surtout couvrez-vous bien, dehors il y a du vent.




GRAND CORPS MALADE
Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans POESIES
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 14:33






Contes dans plusieurs endroits de Dakar avec des conteurs venus d'horizons divers

Cliquer S.V..P. sur le lien


http://leslaurierscosultance.over-blog.com



Merci à Dieynaba Guèye_ Conteuse


Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans AGENDA
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de marie louise sock
  • le blog de marie louise sock
  • : Des articles, des commentaires, des contributions, des extraits, de la poésie, des interviews d'auteurs en vue ou originaux dans leur démarche.
  • Contact

Profil

  • MARILOU GINGIMBRE
  • ENSEIGNANTE
  • ENSEIGNANTE

STATISTIQUES DU BLOG

STATISTIQUES:


J 'ai reçu plusieurs questions oncernant les statistiques et la visibilité du site.  Je consens donc à faire un compte rendu quotidien et en profite pour remercier du fond du coeur tous mes lecteurs et ceux qui, par leurs contributions et commentaires publiés ou pas, m'aident à me corriger et à en améliorer le profil.

Il a été Créé le 15 Novembre 2008 ... A ce jour, 07 Mars 2013, il y a eu:
_  48 349 pages lues
28743  visiteurs ... pour 119 articles  et 41 commentaires publiés..


Merci à vous tous ...

Recherche

Cabinet de consultance





Mme Marie Louise SOCK vous annonce l'ouverture du blog consacré à ses activités professionnelles. Le Cabinet de consultance LES LAURIERS  est une structure qui intervient dans le volet EDUCATION.

Pour en savoir plus, saisir Mme SOCK sur le moteur de recherche google ou


CLIQUER ICI SVP 

http://leslaurierscosultance.over-blog.com

 

'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''

 

VOS BILLETS D'AVION

 

Billets d'avion pas cher?

 

Voir le comparateur ci contre  http://www.rogo.fr










Archives

AGENDA



 

 

L'ASSOCIATION DES AMIS DE LA NATURE DE L'UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ORGANISE UNE JOURNEE DE L'ENVIRONNEMENT LE MERCREDI 08 JUIN A L'UCAD.

 

PROGRAMME:

- EXPOSITION SUR L'OEUVRE DE MICHEL ADANSON

- CONFERENCE SUR LE THEME: LES PLANTES MEDICINALES, MYTHES, CROYANCES, VERTUS ET MEFAITS.

 

 

 

 

 

L'harmonie et la beauté d'un jardin résident dans la diversité de ses fleurs, couleurs et parfums. De la sorte, la beauté de l'humanité réside dans la diversité de ses peuples, de ses couleurs, de ses langues. Telle est la vision des artisans de la paix, pour qui les différences sont une nécessité de vie.


Cheikh Abdoulaye DIEYE ( International Sufi School)






Love will be a colour
Behind a small door
When heart knocks your soul
In love you may fall

Busard























" Si la poésie n'a pas bouleversé notre vie, c'est qu'elle ne nous est rien. Apaisante et traumatisante, elle doit marquer son signe; autrement, nous n'en avons connu que l'imposture."
Andrée Chédid





' Ecrire, c'est très dur, avec de grandes fenêtres de joie "
Andrée Chédid









" ALLER ME SUFFIT "
René CHAR






Sortie le 5 novembre du dernier livre de Dominique de Villepin: "Le dernier témoin", publié chez Plon.


Né d’une conversation de l’auteur avec le cinéaste Luc Besson, ce conte philosophique rapporte l’histoire du survivant d’un incendie planétaire : un arbre qui prend la parole pour transmettre l’histoire de ce qu’il a connu:

"La Terre a été ravagée par le feu. Tout, désormais, est recouvert de cendres et les rares êtres qui subsistent encore n'ont plus grand-chose d'humain.

Seul indice de la splendeur du monde passé, un arbre règne sur les vestiges d'une ville morte. Il est le dernier témoin de ce qu'a été l'humanité et, au milieu du silence, il prend la parole : dans ce monde perdu, il veut sauver ce qui peut encore l'être, et transmettre leur héritage à ces hommes qui n'en sont plus.

En racontant son incroyable destin - indissociable de l'histoire du monde -, l'arbre va tenter de faire comprendre au peuple de cendres ce qu'est la vie et lui rendre ainsi son humanité."

 

En savoir plus sur la bibliographie de l'écrivain DE VILLEPIN ?

Voir SVP article le concernant.










Mme Marie Louise SOCK vient de créer un blog pour l'entreprise " LES LAURIERS" : Management des écoles _ Conseil _ Formation des enseignants.

Si vous désirez le consulter, cliquez sur le lien ci dessous SVP.

   http://leslaurierscosultance.over-blog.com


                                        







Parution le 20 Aout 2009 du nouveau roman de Boubacar Boris Diop.


'Les Petits de la Guenon" est la version française "Doomi Goolo "  publié en 2003 par les éditions Papurus de Seydou Nourou Ndiaye. La version française est l'oeuvre des éditions Philippe Rey (France)

Vous trouverez dans ce blog trois articles sur l'écrivain Boubacar Boris Diop... Bonne lecture...












UNIVERSITE GASTON BERGER DE SAINT LOUIS



 


CENTRE DE RECHERCHES ET DE DOCUMENTATION DU SENEGAL (CRDS)

 

INVITATION

 

 

La Directrice et le personnel du CRDS vous convient à la conférence sur « De l’actualité de la réflexion philosophique », animée par Monsieur Amadou Alpha SY, Ecrivain, professeur de philosophie Conseiller Pédagogique au Pôle de Formation de Saint-Louis.

 

Mercredi 3 juin 2009 à 15h 30

Lycée Ameth FALL

 

 

 

 

 

 Pont FAIDHERBE de Saint Louis


















 









AGENDA LITTERAIRE ET CULTUREL: Festival du conte à Gorée du 10 au 17 Mai

CF. Article

Cf. Programme sur Dakar et Gorée























 Quand le chant de l'oiseau perce dans le silence
Et que pèse sur lui un vide bien réel
Pleure son âme prise à l'étau de l'absence
Recherchant dans les trilles un petit coin de ciel
L'Oiseau
























 SPLEEN...

Parfums capiteux senteurs enivrantes

Images enfouies dans les replis de ma mémoire

Palimpseste

Sur ma table un Christ

Larmes de sang écarlates

Front pâle lèvres exsangues

Attente

Et le temps d’égrener son long chapelet d’ennui

Et le globe de valser

Et moi de tituber d’ivresse

Flirtant avec le vide

Et j’ai crié ton nom

Crié ma peur 

Tandis qu’hurlait l’écho !

 

Dis, sais tu la couleur du vent

Quand souffle le blues ?

LOU




















  " Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C'est l'oiseau inconnu. Il chante avant de s'envoler."
Les Matinaux(1950)_ René Char




















   "Comment vivre sans inconnu devant soi?"
Fureur et Mystères(1948), Le poème pulvérisé_ René Char
















 " Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront."
Les Matinaux(1950)_ René Char



















   Je n'ai pas peur, j'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement."
Feuilets d'Hypnos(1946)_ René Char




















"Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir."
Feuillets d'Hypnos(1946) René Char
















 " C'est bien la pire peine de ne savoir pourquoi, sans amour et sans haine, mon coeur a tant de peine".
Paul Verlaine











 La croisade des enfants

"Pourra t on un jour vivre sur la terre sans colère, sans mépris, sans chercher ailleurs qu'au fond de son coeur la réponse au mystère de la vie? Dans le ventre de l'univers des milliers d'étoiles naissent et meurent à chaque instant où l'homme apprend la guerre à ses enfants."
Jacques Higelin















" Acculmule puis distribue. Sois la partie du miroir de l'univers la plus dense, la plus utile, la moins apparente."
René Char