Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 15:45

 

 

 

 

 DEDICACE  A LA LIBRAIRIE " 4 VENTS" de DAKAR

 

LE PRIX NOBEL

 

 

      Le Prix Nobel de littérature récompense un écrivain dont l’œuvre est censée avoir apporté une contribution majeure à l’humanité dans les domaines du savoir, de l’art et de la culture.

Il avait été crée par testament en 1901 par un chimiste Suédois, Alfred Nobel.

C’est un prix considéré comme le plus prestigieux et le plus médiatique du monde. Il assure au bénéficiaire une promotion, une renommée internationale et une aisance financière (10 millions de couronnes suédoises soit 1,02 millions d’Euros).

 

 

 
J.M.G. Le Clezio

 
 
L’écriture est une question de vie conditionnée par un besoin intérieur.

« De deux choses l’une : on risque de se faire avaler par la littérature ou par soi-même. Si on se fait avaler par soi-même, on devient fou. Si on se fait avaler par la littérature, on devient écrivain. »

 

Ecrire ?  « Etre à la fois ici et ailleurs, appartenir à plusieurs histoires. »

 

Pourquoi écrire ? «  Lorsque j’ai commencé à écrire, j’écrivais pour le seul plaisir de raconter des histoires. Maintenant, j’écris pour une autre raison. Au fond, j’écris pour savoir qui je suis. »

 

 La contestation, la dénonciation de la société urbaine, la remise en question du monde occidental, la diversité et la mondialisation sont les thèmes quasi permanents de l’œuvre de Le clézio.

 

 


BIOGRAPHIE

 

Ø     1940 – Naissance à Nice – Fils de Raoul Le Clézio (chirurgien, spécialiste en maladies tropicales) et de Simone Le Clézio, sa cousine germaine.

Ø     Issu d’une famille Bretonne émigrée à l’Ile Maurice au XVIIIème siècle.

Ø     1948 – Rejoint son Père au Nigeria.

Ø     1950 – Retour à Nice

Ø     Etudes à Nice puis à Aix-en-Provence, à Londres, à Bristol.

Ø     1961 – Mariage avec Rosalie Piquemal

Ø     1963 -  Devient célèbre à 23 ans avec son premier roman le Procès-verbal  couronné par le Prix Renaudot

Ø     1964 – Mémoire pour un diplôme d’études supérieures sur le thème de la solitude dans l’œuvre d’Henri Michaux.

Ø     1967 – Service national en Thaïlande en tant que coopérant. Il est expulsé pour avoir dénoncé la prostitution enfantine.

Ø     Envoyé au Mexique. Y étudie le Maya, le Nahuatl, le Yucatan.

Ø     De 1970 à 1974, vit chez les indiens Emberras, waunanas au Panama.

Ø     1975 – Remariage avec Jémia, originaire du Sahara occidentale

Ø     1983 – Thèse d’histoire sur la mythologie Maya à l’Institut des études mexicaines de Perpignan.

Ø     Enseigne à l’université de Bangkok, de Mexico, de Boston, d’Austin, d’Albuquerque.

Ø     1990 – Fonde avec Jean Grosjean la collection « L’Aube des Peuples » chez Gallimard dédiée à l’édition des textes mythiques et épiques, traditionnels ou anciens.

Ø     2000 – Histoire de la Corée, la mythologie, les rites chamaniques. Il est aussi professeur à l’université d’Ewha.

Ø     2007 – Signe le Manifeste pour « Une littérature-monde » qui invite à la reconnaissance des auteurs dits «  francophones »

Ø     2008 – Prix Nobel de littérature.

Ø     2009 – Officier de la Légion d’honneur.







CONTRIBUTION DE M. ALPHA SY ( Professeur de philosophie à Saint Louis)_ Café philosophique au prytannée militaire de Saint-Louis.

SYNTHESE CAFE PHILO DU 21 FEVRIER 2008

 

Exceptionnel,  ce mémorable Café philo du 21 février 2009 l’aura été, sous bien des rapports. D’abord, au registre des invités : en plus de Jean Marie Le Clézio et de Hubert Ibrahim Haddad, respectivement, lauréat du Prix Nobel 2008  et  du Prix des  Cinq Continents, le DEMSG du Ministère de l’Education nationale, le directeur des Arts du Sénégal, une forte délégation de l’O. I. F, des professeurs des universités Cheick Anta Diop de Dakar et  Gaston Berger de Saint-Louis et Monsieur Christian Valentin ont remarquablement participé à ce banquet.

Exceptionnel aussi, de par le site qui a abrité cette manifestation : une école militaire où des élèves d’une douzaine de nationalités y sont à l’apprentissage des savoirs et savoirs faire que requiert le développement de l’Afrique.

Enfin, exceptionnel  de par  le défi à relever : mettre à profit l’expertise avérée des illustres invités tout en s’évertuant à préserver l’esprit du café philo à savoir rester autant que faire se peut dans la question.

Après les chaleureux mots de bienvenue du Colonel Commandant Souleymane Thioune du Prytanée Militaire de Saint-Louis, le directeur de l’Institut Culturel et Linguistique de Saint-Louis, Didier Moniotte, a tenu  à exprimer sa profonde gratitude à l’O. I. F et au Colonel Commandant du prestigieux Etablissement scolaire. Dans le même mouvement,  il a tenu à rappeler l’objectif de ce banquet mensuel  initié depuis novembre 2007 par son Institut et régulièrement animé par le philosophe- écrivain Alpha Amadou Sy. Leur succédant, le professer de Lettres, Charles Camara, s’est brillamment adonné au redoutable exercice de présentation de J M Le Clézio et de H I Haddad.

Dés les premières prises de paroles, il a été loisible de noter que les interrogations portaient, pour l’essentiel, sur la question de l’Autre et ses corollaires, à savoir la mondialisation, le dialogue des cultures et l’identité. A la question à quoi servent les identités, Hubert Haddad dira que la quête de l’altérité suppose l’affirmation d’un soi. Et cette affirmation de soi, en tant que moment incontournable, peut être hypothéquée par la guerre à même d’être à l’origine de cette terrible expérience qu’est la perte de la mémoire, en pensant sans doute à ce personnage de Palestine : cet otage qui  se perd en perdant ses repères.

 A Le Clézio, qui partage avec le lauréat du Prix des  Cinq Continents cette même aversion de la guerre, de répondre aux questions des uns et des autres en parlant comme  s’il écrivait : des anecdotes croustillantes puisées  dans son impressionnante expérience du monde et des hommes non sans disserter sur l’Autre comme une sorte de  dédoublement du moi.

Reviendra la récurrente question : à quoi sert la philosophie qui s’attache davantage aux questions qu’aux réponses ?

Il en est de la philosophie comme de  la vie, précisera l’animateur. L’existence,  elle-même,  sollicite des réponses qui ne sont jamais définitives, elles sont, toujours, de l’ordre du relatif. Cependant, contrairement à la vie, la réflexion, elle, on peut la suspendre. Aussi  proposa- t-il de lever la séance et de se donner rendez- vous le samedi 21 mars, sur la parvis de l’Institut Culturel et Linguistique Jean Mermoz pour …relancer le débat.






NOTE DE LECTURE (Présentée par Mme Marie Louise SOCK à l'émission littéraire télévisée «EMPREINTES» de M. Sada Kane - Canal Info)

 



(Onitsha,  paru en 1991 est une version romancée du séjour de Jean Marie Gustave Le Clézio en           A frique.)

  L’Africain est un récit autobiographique. L’homme, un écrivain de 64 ans, va à la rencontre de son père dans un voyage initiatique, celui qui fit de lui un écrivain à l’age de 8 ans.

Français, Mauricien, il a vécu les premières années de la vie pendant la guerre. Avec sa Mère et sa Grand-mère, il vit dans un deux pièces à Nice. En 1948, Il va rejoindre son père à Port Harcourt, au Nigéria.

Ce Père, médecin, spécialiste de maladies tropicales, photographe amateur, s’est retrouvé séparé de sa famille par la guerre. Le voyage, fait en bateau, est long, très long. L’enfant découvre les cotes de la mystérieuse A frique qui lui est inconnue. Dans des cahiers d’écolier, il imagine le continent et noircit des pages et des pages. Deux récits naissent de ces moments de solitude :

_ Un long voyage

_ Oradi noir

    A son arrivée, son père : le pantalon trop court, large… Ce n’est plus qu’un homme usé, vieux, irritable qui découvre ses enfants déjà grands et en souffre. Pour l’enfant qui a vécu les affres de la guerre, l’Afrique c’est la libération. Il découvre le plaisir de courir pieds nus, de casser des termitières… Ce bonheur dure deux longues années.

En 1950, la famille rentre à Nice. Le Père vit ce retour en exilé. Il se sent mal, ne s’intègre pas à la société. Ce n’est plus qu’un survivant.

Le Clézio regrette de ne pas avoir su lui donner l’amour qu’il méritait, de pas l’avoir compris.

Un beau récit que l’on reçoit comme une confidence.

BIBLIOGRAPHIE

- Le Procès-verbal (roman, 1963)



- La Fièvre (nouvelles, 1965)
- Le Déluge (roman, 1966)
- L'Extase matérielle (essai, 1967)
- Terra Amata (roman, 1967)
- Le Livre des fuites (roman, 1969)
- La Guerre (roman,1970)
- Les Géants (roman, 1973)
- Voyages de l'autre côté (nouvelles, 1975)




- Les Prophéties du Chilam Balam (version et présentation de Le Clézio (76)
- Vers les icebergs (essai, 1978)
- Mondo et autres histoires (nouvelles, 1978)
- L'Inconnu sur la Terre (essai, 1978)
- Voyage au pays des arbres (jeunesse, 1978)




- Désert (roman, 1980)


- Trois Villes saintes (essai, 1980)
- La Ronde et autres faits divers (nouvelles, 1982)
- Relation de Michoacan (version et présentation de Le Clézio, 1984)
- Le Chercheur d'or (roman, 1985)



- Voyage à Rodrigues (roman, 1986)
- Le Rêve mexicain ou la pensée interrompue (essai, 1988)
- Printemps et autres saisons (nouvelles, 1989)
- Sirandanes (nouvelles, 1990)
- Onitsha (roman, 1991)
- Étoile errante (roman, 1992)
- Diego et Frida (biographie, 1993)
- La Quarantaine (roman, 1995)
- Poisson d'or (roman, 1997)
- Révolutions (roman, 2003)
- L'Africain (récit, 2004)
- Ourania (roman, 2005)
- Ritournelle de la faim (roman, 2008)

 

 




Prix et récompenses

 

 

 

Livres pour la jeunesse


Discours et conférences

 

 

Partager cet article

Repost 0
MARILOU GINGIMBRE - dans C.V. AUTEURS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de marie louise sock
  • le blog de marie louise sock
  • : Des articles, des commentaires, des contributions, des extraits, de la poésie, des interviews d'auteurs en vue ou originaux dans leur démarche.
  • Contact

Profil

  • MARILOU GINGIMBRE
  • ENSEIGNANTE
  • ENSEIGNANTE

STATISTIQUES DU BLOG

STATISTIQUES:


J 'ai reçu plusieurs questions oncernant les statistiques et la visibilité du site.  Je consens donc à faire un compte rendu quotidien et en profite pour remercier du fond du coeur tous mes lecteurs et ceux qui, par leurs contributions et commentaires publiés ou pas, m'aident à me corriger et à en améliorer le profil.

Il a été Créé le 15 Novembre 2008 ... A ce jour, 07 Mars 2013, il y a eu:
_  48 349 pages lues
28743  visiteurs ... pour 119 articles  et 41 commentaires publiés..


Merci à vous tous ...

Recherche

Cabinet de consultance





Mme Marie Louise SOCK vous annonce l'ouverture du blog consacré à ses activités professionnelles. Le Cabinet de consultance LES LAURIERS  est une structure qui intervient dans le volet EDUCATION.

Pour en savoir plus, saisir Mme SOCK sur le moteur de recherche google ou


CLIQUER ICI SVP 

http://leslaurierscosultance.over-blog.com

 

'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''

 

VOS BILLETS D'AVION

 

Billets d'avion pas cher?

 

Voir le comparateur ci contre  http://www.rogo.fr










Archives

AGENDA



 

 

L'ASSOCIATION DES AMIS DE LA NATURE DE L'UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ORGANISE UNE JOURNEE DE L'ENVIRONNEMENT LE MERCREDI 08 JUIN A L'UCAD.

 

PROGRAMME:

- EXPOSITION SUR L'OEUVRE DE MICHEL ADANSON

- CONFERENCE SUR LE THEME: LES PLANTES MEDICINALES, MYTHES, CROYANCES, VERTUS ET MEFAITS.

 

 

 

 

 

L'harmonie et la beauté d'un jardin résident dans la diversité de ses fleurs, couleurs et parfums. De la sorte, la beauté de l'humanité réside dans la diversité de ses peuples, de ses couleurs, de ses langues. Telle est la vision des artisans de la paix, pour qui les différences sont une nécessité de vie.


Cheikh Abdoulaye DIEYE ( International Sufi School)






Love will be a colour
Behind a small door
When heart knocks your soul
In love you may fall

Busard























" Si la poésie n'a pas bouleversé notre vie, c'est qu'elle ne nous est rien. Apaisante et traumatisante, elle doit marquer son signe; autrement, nous n'en avons connu que l'imposture."
Andrée Chédid





' Ecrire, c'est très dur, avec de grandes fenêtres de joie "
Andrée Chédid









" ALLER ME SUFFIT "
René CHAR






Sortie le 5 novembre du dernier livre de Dominique de Villepin: "Le dernier témoin", publié chez Plon.


Né d’une conversation de l’auteur avec le cinéaste Luc Besson, ce conte philosophique rapporte l’histoire du survivant d’un incendie planétaire : un arbre qui prend la parole pour transmettre l’histoire de ce qu’il a connu:

"La Terre a été ravagée par le feu. Tout, désormais, est recouvert de cendres et les rares êtres qui subsistent encore n'ont plus grand-chose d'humain.

Seul indice de la splendeur du monde passé, un arbre règne sur les vestiges d'une ville morte. Il est le dernier témoin de ce qu'a été l'humanité et, au milieu du silence, il prend la parole : dans ce monde perdu, il veut sauver ce qui peut encore l'être, et transmettre leur héritage à ces hommes qui n'en sont plus.

En racontant son incroyable destin - indissociable de l'histoire du monde -, l'arbre va tenter de faire comprendre au peuple de cendres ce qu'est la vie et lui rendre ainsi son humanité."

 

En savoir plus sur la bibliographie de l'écrivain DE VILLEPIN ?

Voir SVP article le concernant.










Mme Marie Louise SOCK vient de créer un blog pour l'entreprise " LES LAURIERS" : Management des écoles _ Conseil _ Formation des enseignants.

Si vous désirez le consulter, cliquez sur le lien ci dessous SVP.

   http://leslaurierscosultance.over-blog.com


                                        







Parution le 20 Aout 2009 du nouveau roman de Boubacar Boris Diop.


'Les Petits de la Guenon" est la version française "Doomi Goolo "  publié en 2003 par les éditions Papurus de Seydou Nourou Ndiaye. La version française est l'oeuvre des éditions Philippe Rey (France)

Vous trouverez dans ce blog trois articles sur l'écrivain Boubacar Boris Diop... Bonne lecture...












UNIVERSITE GASTON BERGER DE SAINT LOUIS



 


CENTRE DE RECHERCHES ET DE DOCUMENTATION DU SENEGAL (CRDS)

 

INVITATION

 

 

La Directrice et le personnel du CRDS vous convient à la conférence sur « De l’actualité de la réflexion philosophique », animée par Monsieur Amadou Alpha SY, Ecrivain, professeur de philosophie Conseiller Pédagogique au Pôle de Formation de Saint-Louis.

 

Mercredi 3 juin 2009 à 15h 30

Lycée Ameth FALL

 

 

 

 

 

 Pont FAIDHERBE de Saint Louis


















 









AGENDA LITTERAIRE ET CULTUREL: Festival du conte à Gorée du 10 au 17 Mai

CF. Article

Cf. Programme sur Dakar et Gorée























 Quand le chant de l'oiseau perce dans le silence
Et que pèse sur lui un vide bien réel
Pleure son âme prise à l'étau de l'absence
Recherchant dans les trilles un petit coin de ciel
L'Oiseau
























 SPLEEN...

Parfums capiteux senteurs enivrantes

Images enfouies dans les replis de ma mémoire

Palimpseste

Sur ma table un Christ

Larmes de sang écarlates

Front pâle lèvres exsangues

Attente

Et le temps d’égrener son long chapelet d’ennui

Et le globe de valser

Et moi de tituber d’ivresse

Flirtant avec le vide

Et j’ai crié ton nom

Crié ma peur 

Tandis qu’hurlait l’écho !

 

Dis, sais tu la couleur du vent

Quand souffle le blues ?

LOU




















  " Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C'est l'oiseau inconnu. Il chante avant de s'envoler."
Les Matinaux(1950)_ René Char




















   "Comment vivre sans inconnu devant soi?"
Fureur et Mystères(1948), Le poème pulvérisé_ René Char
















 " Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront."
Les Matinaux(1950)_ René Char



















   Je n'ai pas peur, j'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement."
Feuilets d'Hypnos(1946)_ René Char




















"Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir."
Feuillets d'Hypnos(1946) René Char
















 " C'est bien la pire peine de ne savoir pourquoi, sans amour et sans haine, mon coeur a tant de peine".
Paul Verlaine











 La croisade des enfants

"Pourra t on un jour vivre sur la terre sans colère, sans mépris, sans chercher ailleurs qu'au fond de son coeur la réponse au mystère de la vie? Dans le ventre de l'univers des milliers d'étoiles naissent et meurent à chaque instant où l'homme apprend la guerre à ses enfants."
Jacques Higelin















" Acculmule puis distribue. Sois la partie du miroir de l'univers la plus dense, la plus utile, la moins apparente."
René Char